Lancement de l’EIP 1559 et lancement du fork Ethereum, nom de code: London

Ethereum a enfin lancé son propre fork appelé London. Au programme: mise en place de de l’EIP 1559 et donc réduction du minage physique sur Ethereum.

les EIP, ou Ethereum Improvement Proposals, sont les mises à jour du réseau Ethereum. Ethereum, qui était jusqu’à présent une blockchain basée sur la preuve de travail (Proof of Work), sera dorénavant basé sur la preuve d’enjeu (Proof of Stake).

Ce qui change? Les mineurs physiques n’ont dorénavant plus grand intérêt à miner de l’Ethereum car les récompenses vont définitivement être réduites au cours des prochains mois.

Si vous voulez maintenant miner de l’Ethereum vous devez posséder un minimum de 32 jetons Ethereum (environ 100k usd à l’heure actuelle) pour devenir validateur du réseau Ethereum.

Ce n’est pas tout: si vous souhaitez à l’heure actuelle devenir validateur Ethereum, vous devez aussi avoir vos propres serveurs ainsi qu’une connexion internet et une alimentation électrique à toute épreuve car à la moindre erreur de validation de la part de votre node, vous perdrez tous vos jetons.

Devenir un validateur Ethereum va donc devenir un job à plein temps car il s’agit de maintenir des serveurs en vie coûte que coûte. Une re-centralisation du réseau Ethereum est donc à prévoir car peu de personnes peuvent réellement prétendre à ce job ce qui n’était pas le cas lorsqu’Ethereum était encore un réseau Proof of Work car on pouvait jusqu’à maintenant très bien miner de l’Ether avec une simple carte graphique.

Fin de la phase de sacrifice pour PulseChain et snapshot dans quelques mois.

La phase de sacrifice pour PulseChain est terminée. Les hexicains ont sacrifié l’équivalent de 25 millions de dollars en direction de la SENS Foundation.

Les chiffres finaux de la phase de sacrifice ne sont pas encore officiellement connus mais ils devraient tourner autour des 700 millions de dollars.

La snapshot pour le lancement de la chaîne ne surviendra quant à lui que dans quelques mois mais Richard a annoncé récemment que le testnet privé avait été déployé avec succès,; viendront ensuite le testnet public et encore après le mainnet.. Il reste donc à Richard a engager plus de développeurs pour développer des fonctionnalités de base du réseau Ethereum comme par exemple un fork d’uniswap afin que les utilisateurs puissent échanger leurs jetons sur Pulse.

Affaire à suivre.

Hack de Poly Network.

Enfin, Poly Network, un bridge du réseau Polygon/Matic a été piraté. Il s’agit du plus gros hack de blockchain enregistré dans l’histoire: 610 millions de dollars ont été drainés sur réseau.

La cause? Un hack de la clé d’administrateur du réseau. La clé était bien entendu distribuée sous la forme d’une signature multiple (multisig), mesure de sécurité standard dans l’industrie des blockchains, or celle-ci a tout de même été hackée.

les hackeurs auraient apparemment rendu la majorité des jetons au Poly Network ce qui n’en rend pas moins la blockchain inutile car lors de tels hacks le prix des jetons concernés chute généralement de manière vertigineuse et rend donc vos jetons inutilisables. Certaines blockchain qui ont été piratées dans le passé ne se sont jamais remises de leurs hacks: cf Bunny, ForceDao et autres.

Il s’agit néanmoins d’un thème récurrent ces derniers mois. Des blockchains proposant du yield se font hacker et perdent tout l’argent de leurs utilisateurs.

D’où vient donc le problème? Toutes ces blockchains contiennent des clés d’administrateur.

La solution? HEX.COM ou GO.HEX.COM! 100% d’uptime, 0 clé d’administrateur, code immuable, inarrêtable et bientôt Hex sur Pulsechain!

Hexicains, Hexicaines,  Saludos!

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

©2021 HexFrance.fr - Tous Droits Réservés

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?